Octobre 2018

Octobre 2018

Voici quelques extraits d’articles parus entre le 16 et le 22 octobre 2018

Les mauvaises nouvelles sont nombreuses pour l’état de la planète mais les dirigeant politiques et économiques n’ont que la croissance comme objectif. Que faudra-t’il comme événement pour obtenir un changement ?

16 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Dans-la-for-t-tropicale–les-insectes-moins-nombreux-31532827

Dans la forêt tropicale, les insectes moins nombreux

Une étude américaine démontre que le nombre d’insectes est en chute libre dans la forêt tropicale de Porto Rico.

Après les abeilles et les oiseaux des champs, les insectes et autres arthropodes subissent, eux aussi, des pertes massives. Les auteurs pointent le réchauffement climatique.

La masse d’arthropodes capturée par filets a été divisée par 4 à 8, selon le mois, et la quantité piégée par les pièges par 30 à 60. Cette réduction s’accompagne, selon les observations des chercheurs, de réductions parallèles chez les animaux insectivores de la forêt: lézards, grenouilles et oiseaux.

«Tout est en chute», a expliqué M. Lister au «Washington Post», en prévenant des effets en cascade sur la chaîne alimentaire. «Si les forêts tropicales s’en vont, ce sera une catastrophe pour l’ensemble du système terrestre, dont les humains ressentiront les effets de façon inimaginable».

Plusieurs études à travers le monde ont mis en évidence une réduction de la biodiversité chez les insectes, et d’autres familles animales. Mais l’effet du réchauffement climatique n’est pas uniforme. Une étude publiée dans la revue «Science» en août a conclu que, ailleurs que dans les régions tropicales, une hausse de la température allait au contraire doper la population d’insectes nuisibles, qui ravageront proportionnellement plus de cultures humaines.

16 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Le-monde-a-atteint-un–point-de-non-retour–12295822

Le monde a atteint un «point de non retour»

L’ancien secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a tiré la sonnette d’alarme.

Le monde doit prendre le chemin qui pourrait lui assurer un «avenir plus résilient au climat», a poursuivi l’ancien secrétaire général des Nations Unies de 2007 à 2016. «Ou nous pouvons continuer avec le statu quo, mettant en péril la croissance économique mondiale et la stabilité sociale» et «risquant de ne plus être assurés de nourriture, d’énergie et d’eau dans les décennies à venir», a-t-il averti.

Dans un rapport publié la semaine dernière, les experts du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) ont appelé à des transformations rapides et sans précédent si l’on veut limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C.

16 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/science/story/Coup-de-chaud-en-2018-pour-les-glaciers-suisses-17305350

2018 est l’année de tous les extrêmes pour les glaciers helvétiques. La chaleur caniculaire leur a fait perdre 2,5% de leur volume total.

Selon un rapport publié mardi par l’Académie des sciences naturelles helvétique, 2018 constitue l’une de ces années record dont la récurrence fait que les glaciers suisses ont perdu «un cinquième de leur volume au cours de la dernière décennie».

Mais aux chutes de neige inhabituelles de l’hiver ont répondu des températures et une sécheresse extrêmes à partir de mars. «Si l’été passé (juin-août) a été le plus chaud après 2003 et 2015, selon MétéoSuisse, la période avril-septembre a été de loin «la plus chaude jamais enregistrée» dans le pays, soulignent les experts.

Certes, dit-il enfin, «dans vingt ans, on pourra encore admirer des glaciers comme par exemple le grand glacier d’Aletsch (le plus grand glacier des Alpes, dans le canton du Valais) mais la disparition des glaciers va continuer à s’accélérer».

18 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Les-frites–nouvelles-victimes-de-la-secheresse-estivale-en-France-28010852

Trop petite, ou de mauvaise qualité, la pomme de terre a souffert de la sécheresse cet été.

«On observe une baisse sensible, entre 10 et 15%, du rendement en France, par rapport à la moyenne des cinq dernières années» Et faute d’eau, «elles sont toutes petites, ce qui va pénaliser le marché et les recettes des agriculteurs»

Le phénomène ne se cantonne pas à l’Hexagone: «les cinq pays qui font le marché européen – Belgique, Allemagne, Pays-Bas, France et Angleterre – connaissent des problèmes de rendement ou de qualité. Pas un seul n’est épargné par l’impact de la météo»

Et le réchauffement climatique n’incite pas à l’optimisme.
«C’est un phénomène anormal, mais qui commence à se répéter d’une année à l’autre»

18 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Des-dizaines-de-truites-decedent-dans-l-Orbe-17938794

Spectacle de désolation sur les rives de l’Orbe

«La population des truites était déjà fragile et en constante diminution ces dernières années. Si cela continue, je ne sais pas ce que nous pourrons laisser aux générations futures. Je suis très inquiet quant à l’avenir de cette belle rivière.»

18 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Les-emissions-liees-a-l-energie-en-augmentation-20445974

Les émissions de gaz à effet de serre du secteur de l’énergie devraient encore croître en 2018, pour la deuxième année consécutive. C’est une «très mauvaise nouvelle» pour le climat, a indiqué mercredi le directeur de l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Or, pour rester sous 1,5 degré Celsius de réchauffement, déjà source de forts impacts, il faudrait que les émissions de CO2 déclinent bien avant 2030 et fortement (-45% d’ici 2030 par rapport à leur niveau de 2010), relevaient le rapport des experts climat de l’ONU (GIEC), au début octobre.

19 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Faute-de-pluie–le-Rhin-a-son-plus-bas-historique-11982198

Le Rhin a atteint vendredi son plus bas niveau historique, faute de pluie depuis des mois en Allemagne.

La faune du fleuve est aussi touchée. Les biologistes craignent ainsi que les oiseaux, en particulier les vanneaux et barges à queue noire qui vivent sur les berges, ne puissent pas trouver de nourriture.

Les températures, largement au-dessus de 30°C, et les précipitations limitées de l’été ont constitué, selon le ministère allemand de l’Agriculture, «la phase d’anomalie de température la plus marquée» depuis le début des mesures climatiques en Allemagne en 1881.

Les températures extrêmes du mois de juillet et août ont aussi été particulièrement dévastatrices pour les pâturages et les champs de céréales. Tournesols flétris, champs de céréales jaune vif et pousses brûlées: les agriculteurs allemands s’attendent, après quatre mois de sécheresse, à une baisse de 20% de leur production annuelle.

21 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/L-ete-a-ete-sec–l-automne-pleure-ses-champignons-12076020

La sécheresse impacte le développement des champignons et peut conduire les cueilleurs à la confusion. A long terme, la forêt subirait ce manque de moisissures.

«Les racines des arbres et la partie souterraine du champignon appelé mycorhizien sont intimement liées. Si ce phénomène de forte chaleur et de sécheresse se répète pendant plusieurs décennies, certains arbres comme le hêtre risquent de ne pas le supporter de même que les champignons qui lui sont attachés, indique Emmanuelle Favre. L’augmentation des températures et la baisse d’humidité pourraient à long terme aussi changer nos consommations.»

22 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Deux-fois-plus-de-transports-qu-en-1970-21094574

En près de 50 ans, les prestations de transport ont plus que doublé en Suisse. La route reste en tête. En 2016, la prestation du trafic routier motorisé privé était cinq fois plus élevée que celle du rail.

22 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Besoins-accrus-en-matieres-premieres-d-ici-2060-20068010

L’utilisation de matières premières devrait doubler d’ici 2060, exerçant une pression «deux fois plus forte qu’aujourd’hui» sur l’environnement, prévient une étude de l’OCDE mise en ligne lundi.

«Si aucune action concrète n’est prise pour relever ces défis, il est probable que l’accroissement prévu de l’extraction et du traitement de matières premières (…) aggrave la pollution de l’air, de l’eau et des sols, et concoure notablement au changement climatique», prévient l’OCDE.

22 octobre

https://www.20min.ch/ro/news/romandie/story/Secheresse-exceptionnelle-depuis-quatre-mois-24802979

Vaud vit une sécheresse tout à fait exceptionnelle depuis mi-juin. Sur quatre mois, le canton constate un déficit de pluie de 50% et des débits de rivières très bas sur tout son territoire.

«Les valeurs de sécheresse observées, on ne les observe qu’une fois tous les trente ans en moyenne», souligne M. Hohl. «Les conséquences: des soucis pour les hydroélectriciens au vu de la pauvreté de la production en eau, des problèmes pour les agriculteurs, du stress pour la faune et la flore, comme par exemple pour les truites de l’Orbe»