Lausanne La Sallaz, le 15 mai 2008

Madame, Monsieur,

Il est bon de se souvenir que du Dieu d’Abraham viennent les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans. Donc une bonne partie de nos conflits sont en famille.

Ici en Suisse, Chiites, Sunnites, Juifs, Orthodoxes, Anglicans, Catholiques et Protestants jouissent de la liberté de culte et vivent en paix.

Vous êtes actifs dans une de ces communauté. Vous serez certainement intéressés par les dernières révélations sur l’Apocalypse.

  • Souvenez-vous que nous sommes sous le regard de Dieu.
  • Et que les enfants, partout, nous regardent.
  • Un enfant de Bagdad a la même valeur qu’un enfant de Lausanne.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations fraternelles,

Michel Martin                                             mima@citycable.ch

Copie à l’ONU, à certaines ambassades, aux autorités fédérales, cantonales et communales concernées, aux partis, ainsi qu’à mon petit-cousin, Monsieur Pascal Couchepin, Président de la Confédération…

Nous, Occident chrétien, avons failli à notre mission.

Nous avions reçu un message de paix, d’amour, et de justice.

Nous sommes responsables :

  • Les croisades
  • L’Inquisition
  • Les conquistadors
  • Les colonies
  • La  traite des Noirs et l’esclavage
  • Les guerres de religion
  • Les innombrables guerres en Europe
  • Les guerres de l’opium
  • Les deux guerres mondiales
  • La Shoah, l’Holocauste
  • Du soutien à des dictateurs
  • L’accaparement des ressources
  • Les guerres en Afghanistan et en Irak
  • Nombre d’autres méfaits
  • Et actuellement ce que nous voyons dans les médias

Dans le Saint Coran, sourate Al-Maidah 5:14

<< Et de ceux qui disent : “Nous sommes chrétiens”, Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu’ils faisaient .>>

 

Pour expliquer pourquoi je prends position, voici ma biographie

En 1964, à Vevey en Suisse, un pays de perfectionnistes, où la Croix-Rouge fut fondée. J’arrive dans une famille protestante, appartenant à l’Église évangélique réformée vaudoise. Papa conseiller de paroisse, maman donnait le culte de l’enfance. Nous vivons modestement, maman n’a pas besoin de travailler à l’extérieur, elle a déjà assez à faire avec nous. J’ai suivi l’école du dimanche puis le culte de l’enfance et mon catéchisme. Le culte de jeunesse et les JP, jeunes paroissiens. J’étais abonné à « Toujours joyeux » de la Maison de la Bible. J’ai appris à faire attention, à jeter à la poubelle et pas parterre. Maman rince les sachets plastiques pour les réutiliser au marché. J’ai grandi sans télévision. Fellini a dit que la télévision avait cassé le cercle familial en un demi-cercle… Grand-papa m’enseigne le jeu d’échec. Jeu qui ne consomme pas d’électricité, qui permet la stratégie, la créativité, et développe les neurones dans le calme; je participe au tournoi des écoliers, cinquième place. A l’école j’ai appris à utiliser un dictionnaire, un vrai en papier où on y apprend beaucoup. J’apprends tôt l’injustice et la violence sous les coups de mon grand frère.

J’étais dyslexique dans une société judéo-chrétienne…

Pour une rencontre du culte de l’enfance à Crêt-Bérard, papa a préparé une affiche avec un rébus. Ce rébus fut ensuite affiché dans notre chambre d’enfants :

« Pierre répondit : il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes »

A force de le déchiffrer, le message s’est imprimé…

A l’église Saint-Martin, quand les sermons étaient trop longs ou ennuyeux, ( ou les deux ), je lisais les tables de la loi qui étaient exposées au mur, en haut, de chaque côtés du choeur.

Mes deux profs préférés, celui de mathématique qui m’a enseigné le calcul mental devait être au conseil de paroisse et celui pour l’anglais avais fait la théologie avant de devenir maître d’école… C’est en géométrie que je découvre les limites de la démocratie. Seul contre vingt au sujet d’une démonstration au tableau, et j’avais raison.

Je garde un très bon souvenir du premier choc pétrolier. J’aime les dimanches sans voiture. Nous avons toute la route pour nous. Des vélos, des chevaux.

Enfant je vois des fois Charlie Chaplin, il habite tout près, après avoir dû fuir les États-Unis d’Amérique.

Dans les années 1970-80 un calendrier du temps de Carême (Pain pour le Prochain / Action de Carême) m’a beaucoup marqué. Son titre devait être << Le prix de l’argent >>. Une réflexion sur le monde et l’utilisation de l’argent.

A ma confirmation, en 1980 à l’église Saint-Martin, le texte du jour était << Je n’ai ni argent ni or , mais ce que j’ai, je te le donne: au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève toi et marche! >>

Un confirmé était surpris car juste après il y a eu la collecte.

Je finis la scolarité obligatoire avec 9 à 10 (sur 10) en mathématique et physique. Comme je ne suis pas bon en langues, je ne continue pas les études. Quatre ans d’apprentissage et j’obtiens deux Certificats Fédéraux de Capacité. Un de Confiseur – Pâtissier – Glacier, le second de Boulanger. Comme bénévole, début de la vente d’allumettes pour soutenir le CSP, centre social protestant.

Mon premier grand amour me tricote un pull selon mon dessin, l’arc-en-ciel. Peu de temps après, le Rainbow-Warrior de Greenpeace est coulé par les Français. L’arc-en-ciel est le signe donné à Noé par Dieu comme souvenir de sa promesse qu’il ne détruira plus la vie sur Terre.

Nous avons eu un vote sur l’initiative demandant l’abolition du secret bancaire. Un des arguments entendus était que si cela passait, nous perdions 20 % de notre niveau de vie. Donc nous vivons bien grâce à l’argent volé ailleurs par l’évasion ou la fraude fiscale.

L’argent et l’armée étant tellement liés, avant le recrutement je sais que je vais objecter. Camp au Larzac. 1984, avant d’avoir le droit de vote, je suis actif à Vevey pour l’initiative demandant « un authentique service civil basé sur la preuve par l’acte ». Score décevant de quelques 10%.

La paix se cultive. Il faut une culture de la paix.

Comme il ne reste que le choix – armée ou prison – et que je n’ai aucune aide pour l’objection, je fais mon école de recrue, fusilier de montagne. Il est dit :  » l’armée fera de toi un homme » … effectivement, avant je ne savais pas tuer… J’ai failli tuer un camarade car j’ai fait une progression avec le fusil d’assaut sans sécurité, avec munition de guerre. Pour la journée des parents, je fabrique un fusil d’assaut en chocolat.

L’armée est louée pour le brassage de la population, tous ensemble dans les baraquements. Je garde un mauvais souvenir de la manière dont les camarades parlaient de leurs amies. C’était honteux.

Arrive le livre « Pourquoi sont-ils si pauvres » de Monsieur Rudolf H. Strahm.

Suivent des séjours pour travailler en Suisse allemande et un voyage de globe-trotter aux antipodes. Je passe au Pont de la Rivière Kwaï, y trouve la phrase :

« Une génération a construit ce pont. Une autre le traverse.

Faites qu’ils ne connaissent jamais les horreurs de la guerre. »

La réflexion sur l’argent continue. La Suisse soutient l’apartheid via ses banques. Je souscris des actions à la Banque Alternative Suisse pour aider à son lancement.

Mon brevet de sauveteur natation est du 7.3.88

1988 comme bénévole d’un Magasin du Monde, je découvre l’activité des Brigades de Paix Internationales. Je trouve intéressant comme engagement, car comme confiseur, ce n’est pas facile de travailler dans de l’aide humanitaire – (les ONG réclament trop de diplômes). A Noël, pourtant fête chrétienne, j’annonce mon projet de partir au Guatemala pour un an avec BPI. Cela jette un froid. Quand ce sont les autres qui font des activités humanitaires, c’est bien. Mais quand c’est pour moi, c’est trop dangereux… Alors pour avoir la paix en famille, j’y renonce.

En mai 1989, je travaille à Frenkendorf, près de Bâle où se déroule la rencontre oecuménique européenne. Première fois de puis 450 ans que les Églises se causent ainsi. L’espace d’une semaine, la venue de ces 10’000 délégués transforme la ville.

Le thème est « Paix, Justice et Sauvegarde de la Création ». J’assiste à plusieurs conférences/débats. C’est là que je vois que je ne peux vraiment plus faire d’armée.

Juin 1989, je fais mon dernier cours de répétition (armée suisse). Un camarade me prête le livre « Frères de sang » d’Elias Chacour. J’en pleure.

Je profite de chaque verre d’eau car en juillet je pars pour mon voyage déjà programmé, le tour du monde en quatorze mois et en chemin la bonne eau sera rare.

J’ai le temps d’étudier ma bible (français courant) pour préparer l’objection. En Inde, je lis la (auto?)biographie de Gandhi, et visite des endroits où il a vécu. Je vois mon premier mort, un corps allongé au pied d’un mur de maison, posé à côté un petit récipient pour collecter de l’argent pour le bûcher.

Problème : Pour un corps comme le mien, il faut 300 kilos de bois. Il y a 1’120’000’000 Indiens, dont 80% d’hindous qui se font incinérer sur le bûcher. Soit 890’000’000 de personnes à 250 kilos de bois soit 222’500’000 tonnes de bois à prévoir pour ces 70 années à venir…

Ma route me mène au Népal, puis par Calcutta, et en Thaïlande.

Parmi la littérature trouvée en chemin, j’ai encore le livre « Rich christians in an age of hunger » de Ronald J. Sider.

A Noël, je suis au Myanmar (Birmanie). Pays qui s’entrouvre avant des élections. C’est dans cette dictature que j’apprends la chute du dictateur roumain. Je fête Noël à l’église, en birman. Très belle écriture.

Retour en Thaïlande, puis Indonésie, Philippines. Fin février 1990 j’arrive à Hongkong la britannique. Pendant que ma demande de visa pour la Chine est en attente, j’assiste à une rencontre d’une semaine « Tous unis en Jésus-Christ », avec Messieurs Barry Jones et RT Kendall.

Le mardi, j’ai fini ma préparation à l’objection de conscience et j’envoie au chef de section de Liestal (où sont mes papiers militaires) ma ‘’démission’’ de l’armée.

Le samedi soir, avec une famille suisse établie à Hongkong dont j’ai fait connaissance pendant la semaine, nous allons à une soirée d’évangélisation de Jackie Pullinger, auteure du livre « Chasing the dragon ».

Pour la première fois de ma vie, je reçois un message. Je me lève, vais devant l’assemblée. Jackie me passe le micro, et devant elle je dis :

<< Not the goddess of democracy, but the Kingdom of Heaven >>

La déesse de la démocratie était cette statue de la liberté de la place Tian’anmen.

Ensuite, je vais sur le côté de la salle, m’assieds par terre dans un état second et me retrouve à prendre la position foetale. La partie supérieure de mon corps devient chaude, je perds la sensation des mains, de foetus je retourne à l’innocence d’ange. Ange, je me bats avec Satan, et suis délivré par le Saint-esprit. Calme, belle musique, suis arrivé au Ciel… Super !

Je reviens à moi entouré de quelques personnes qui priaient avec la main sur moi.

Les amis me ramènent à ma lodge.

Je lis dans l’Apocalypse et tombe sur le verset 12:7 :

« Alors une bataille s’engagea dans le ciel. Michel et ses anges combattirent le dragon, et celui-ci se battit contre eux avec ses anges. »

Pendant la nuit j’ai d’autres manifestations divines, plaisantes. Le dimanche matin je me rends au culte à l’Embassador Fellowship. En fin de service, il est demandé s’il y a des témoignages, je commence à raconter mes événements. Comme le temps est écoulé, le pasteur veut m’interrompre. Cela me refait une manifestation. Je reste pour le deuxième culte et comme cela recommence au témoignage, ils font
appel à une ambulance. Je suis amené au Queen Mary Hospital. Pour détecter si j’ai pris de la drogue, ils me laissent 24 heures sans boire. Même un prêtre me refuse un verre d’eau. Bien sûr qu’ils ne trouvent pas de drogue. Ils m’envoient à l’hôpital psychiatrique, Kwai Chang Mental Hospital, ward M2. J’y ai eu d’autres évènements. Suite à ce qui m’a été annoncé j’ai été pris comme dans un ordinateur, j’ai jugé et j’ai été jugé. Si l’ordinateur fonctionne en binaire, nous aussi :

Matthieu 5:37 : << Si c’est oui dites ‘oui’, si c’est non, dites ‘non’, tout simplement; ce que l’on dit en plus vient du Mauvais. >>

J’étais dans l’éternité, placé entre le bien et le mal. Position très inconfortable. J’ai crié que je voulais mourir, retourner sur Terre.

  • Dieu      a créé le premier homme.
  • Dieu      a sauvé le monde par le sacrifice et la résurrection d’un seul homme.
  • Dieu      a jugé le monde via un seul homme… et il a fallut que cela tombe sur moi.

Plus tard, les médecins ont voulu me faire passer un électroencéphalogramme. Sans succès, je riais trop : contrôler une révélation divine ! Je refusais les médicaments. Une dame travaillant au Consulat suisse m’a demandé de les prendre sinon ils allaient m’être injectés de force… Je les ai pris.

Avec les fortes doses de neuroleptiques que j’ai reçues, il y avait de quoi devenir dépressif anxieux. C’est ainsi assommé de médicaments que mes parents m’ont vu avant mon retour avec eux en avion de ligne.

De retour en Suisse, personne ne me croit. Sur certificat médical, je suis viré de l’armée.

Voulant quitter la pâtisserie – confiserie, je suis admis pour commencer à la Poste en janvier 1991 un apprentissage de facteur. En attendant je pars quelques mois visiter le Mexique et le sud-est des USA. En décembre, à la Nouvelle Orléans, je passe par un combat spirituel tellement fort qu’une partie du plafond éclate. Je rentre plus tôt que prévu en Suisse.

Janvier 1991 éclate la guerre du Golfe. Je ne la supporte pas. <>. (phrase tirée du journal « Vevey-Riviera » du 16.1.1991) Le 666 est bien visible. Un jour j’ai eu des étincelles entre le mur et mon dos.

J’écris tous azimuts. Sans réponse. Comme la Suisse a perdu sa neutralité en prenant position pour les Alliés, j’ai conçu un plan de paix basé sur la neutralité de la Croix-Rouge / Croissant-Rouge. Ce n’est que quand je fais un acte de désobéissance civile qu’il y a une réaction… les gendarmes. Je suis vidé de la Poste. J’ouvre chez moi un dépôt de produits ‘’Magasins du Monde’’ pour un commerce équitable, mais je n’aurais pas de succès..

Quand les Kurdes fuient dans les montagnes, je collecte 24 palettes d’habits en six semaines pour que Caritas les leur acheminent. Les Veveysans ont été très généreux.

Et je pars me reposer où je suis sûr de ne pas rencontrer d’Américains… au Liban. Aussi voir ce qu’il était possible de faire pour aider ce pays où les phalanges chrétiennes s’étaient battues avec des armes. J’apprends sur place un bout de l’histoire du Proche Orient.

Un des moments les plus intenses de ma vie a été de rouler au sud du Liban dans la région de Sayda dans une voiture du CICR avec la Croix Rouge peinte sur le capot.

Je suis présent à la petite fête que les Suisses du Liban font pour les 700 ans de la Confédération helvétique. Au retour je visite Moscou à quelques mois de la fin de l’URSS.

Je me casse contre un mur. L’Église est une forteresse cadenassée de l’intérieur. Je constate qu’elle a repris dans sa forme ce que Jésus-Christ décriait. Les pasteurs sont comme des Pharisiens et les Maîtres de la Loi. On fête même un Docteur en théologie qui a fait une thèse de 600 pages. Jésus était très certainement charpentier. Parmi les douze disciples il devait y avoir seulement deux intellectuels, les autres des manuels. Paul pouvait donner gratuitement la Bonne Nouvelle, il fabriquait des tentes pour vivre.

Novembre 1991 je passe devant le tribunal de police pour mon acte de désobéissance civile du mois de février. Le tribunal me libère des accusations, je n’ai que les frais de la cause à payer.

Je ne comprends plus rien de tout ce qui m’est arrivé, me sentant inutile, raté, je fais une première tentative de suicide. Après 6 mois d’hospitalisation j’ai le souhait de me retirer en communauté comme moine. Comme protestant il n’y a pas beaucoup de portes ouvertes. Comme troisième essai je vais à Taizé. Cela ne me convient pas. Ne voyant plus d’avenir, nouvelle tentative de suicide. Hospitalisation de 9 mois. Deux autres tentatives.

1 Rois 19:4 b : Au sujet d‘Élie : << Il souhaitait mourir et dit : Maintenant, Seigneur, j’en ai assez ! Reprends ma vie, car je ne vaux pas mieux que mes ancêtres.>>

A ma sortie d’hôpital en février 1993, je vis dans un foyer à Lausanne pour vingt mois avant d’emménager dans un appartement. Je travaille en biscuiterie d’un atelier protégé et recommence de voyager.

1994, visite d’Israël et de la Palestine, plus le Sinaï. En larme je traverse le mémorial dédié aux enfants à Yad Vashem. En quittant Jéricho une pierre de l’Intifada touche la fenêtre du bus à 50 centimètres de moi. Après deux semaines de tour avec un guide plutôt pro-Israéliens, je reste 5 jours à Jérusalem-Est dans un hôtel arabe. Comme ils proposent la visite d’un camp de réfugiés palestiniens, j’y vais. Je n’en ressort pas indemne. Comme au Liban, j’apprends sur place l’histoire de la région. Cela aide pour se faire un avis, et avoir du discernement face aux médias.

Toutes ces années là, il m’est arrivé de temps à autre d’avoir des manifestations spirituelles. Soudain le temps réel s’arrêtait et je me trouvais dans l’éternité. Si c’était côté « enfer », j’étais vraiment mal. Côté « paradis », avec cette illumination, c’était beau. Le pire c’était les fois où je me trouvais entre les deux comme juge.

Comme globe-trotter je vivais juste avec ce que je portais. En enfer je n’avais que ce que je savais, et la foi que Dieu ne m’abandonne pas. Ce que j’entendais ou lisais était faux. Ou ce que l’on me proposait était contradictoire.

Deux ans de politique avec les socialistes. Avec un petit groupe de pression je participe à ce que la Suisse signe un accord de transfèrement avec la Thaïlande. J’essaie de lancer un magasin de commerce équitable, sans succès. J’aurai du m’entourer pour le faire. Comme bénévole, je suis 7 ans un des responsables de la soupe populaire de La Sallaz. J’entre au comité de la fête de paroisse.

Le lundi 6 novembre 1995, le Bureau du Grand Conseil vaudois m’a élu en qualité de juré fédéral.

De petits gestes ont de grandes conséquences. Mon autocollant sur la boîte aux lettres « Publicité non merci », calculé sur mon espérance de vie, me fait économiser une tonne de papier. Arrêter les journaux hebdomadaires des deux grands distributeurs me font économiser une seconde tonne. De toutes façons je suis pour l’abolition des affiches publicitaires en ville et ailleurs. Le but même de la publicité est de vendre plus. Donc d’utiliser plus nos ressources limitées. Après lecture, une charmante voisine me passe le journal d’actualité.

De plus les gens dépensent de l’argent pour des choses absurdes, que la publicité leur a fait croire importantes. Par exemple l’eau minérale qui leur coûte mille fois le prix de l’eau du robinet qui est une des meilleures du monde. Ils portent des kilos de bouteilles qui ont certainement traîné dans des dépôts, bouteilles qui ont parcouru des centaines de kilomètre. Quelle pollution inutile !

Que dire de la cigarette ? Vous voyez des affiches avec un cow-boy qui est mort d’un cancer… J’ai galopé à Monument Valley, avec un cheval appartenant aux Indiens.

Je dois encore lutter à la caisse des supermarchés pour éviter les sacs en plastique.

Il faut passer d’objecteur de conscience à objecteur de croissance.

De petites choses ont de grandes conséquences… Je suis abonné au petit feuillet « Le Lien des Cellules de Prière » (Case postale 79, CH 2105 Travers). Il paraît quatre fois par an, mais il pourra transformer votre vie.

Il faut enseigner la différence entre : avoir – paraître – être.

<< Mieux vaut être heureux de ce que l’on a, que malheureux de ce que l’on a pas. >>

De petites choses ont de grandes conséquences…

  • Donner un sourire à la personne en face en s’asseyant dans le bus.
  • Garder une liste des anniversaires, un téléphone fait toujours plaisir.
  • Une initiative pour l’interdiction de l’exportation d’armes échoue à 49 % – 51      % (???, de mémoire)
  • Penser global, agir local.

J’ai la chance de pouvoir échanger du courrier avec Monsieur Edmond Kaiser, fondateur de « Terre des Hommes » et de « Sentinelles ». Pour lui, le peuple suisse est bon comme le pain, ce sont ses élites qui sont corrompues.

En 1996 j’épouse Angela Purity, rencontrée dans son pays, le Kenya. On vivra tout pour sa formation, ses études. Quand elle en touchait la fin, elle est partie sans plus jamais donner de nouvelles. Me laissant les dettes. Chrétienne engagée. (…) Orpheline, elle a grandi chez les soeurs catholiques. Divorce en demande unilatérale.

Fin des années 90, l’Église réformée vaudoise se remet en question, mais pas assez. J’aimerai des postes du genre « prêtres ouvriers » pour être où sont les gens. Je ne publie pas mon dessin… (caricature à compléter)

Début 2000, je trouve du travail dans le privé, en boulangerie-pâtisserie. Je vois le gaspillage alors que :

« Du vieux pain n’est jamais dur, pas de pain, ça c’est dur. »

Nouveaux voyages. Je visite la Russie et y prend goût. Je commence à prendre des cours de russe à Lausanne. Je ne parle pas en langues comme les Évangéliques, j’apprends les langues pour communiquer avec l’Autre. De plus, avec toutes les traductions de la Bible que nous avons déjà je ne comprends pas que l’on force encore à apprendre l’hébreu, le grec ou le latin pour communiquer l’amour de Dieu.

Quand on pense que pendant septante ans de guerre froide le Russe était l’ennemi … et je croise des gens très gentils, des papas, des mamans et des enfants, comme chez nous.

Je suis écoeuré par un ‘born again christian’ qui est prêt à investir mille milliards de dollars pour détruire l’Afghanistan et l’Irak. Avec une fraction de cette somme il était possible de couvrir tout le Moyen-Orient d’écoles et d’hôpitaux… et là il y aurait eu la paix !

En plus il y a un nettoyage ethnique sournois. Toutes les armes à l’uranium appauvri irradieront pour des années, provoquant des malformations génétiques pour les peuples de la région. Sans compter les Hispano-américains et les Afro-américains, majoritaires dans l’armée étatsunienne, qui ont dû manipuler ces munitions.

‘’American way of death’’

Je n’aime pas les voitures. Il ne peut y avoir de voiture écologique. Ce n’est pas seulement la consommation qui compte. Il faut compter depuis l’extraction de toutes les matières premières et leur transport, la fabrication de toutes les étapes, jusqu’à la toute fin d’utilisation, la destruction, l’énergie pour recycler ou éliminer. De plus, une voiture ne roule que 5 % de son temps. 95 % du temps, elle utilise dix mètre carrés de goudron pour parquer.

Je n’ai jamais eu de voiture, mais j’ai certainement eu plus de mobilité que beaucoup. A pied, à vélo, à cheval, à dos de mule, de chameau ou d’éléphant. En tronc d’arbre évidé, bateau à voile, à charrette tirée par des buffles. J’ai eu une avance sur héritage en utilisant du pétrole pour survoler le Grand Canyon en hélicoptère, atterrir en avion sur le glacier du Denali (Mac Kinley), faire un vol en hydravion, conduire un bus londonien à deux étages, une moissonneuse-batteuse. A onze ans j’ai pu piloter un petit avion… mais en double.

Énergie. Il faut se fixer le but de l’ETH Zurich, école polytechnique fédérale, arriver à la société à 2’000 watts. Soit baisser la consommation dans les pays gaspillant, pour que les gens des pays émergeants puissent bien vivre. La Terre reçoit en une heure l’énergie solaire qui nous est nécessaire en un an.

L’EPFL, école polytechnique fédérale de Lausanne est engagée dans la fusion thermonucléaire. (A ne pas confondre avec la fission qui est radioactive.). Il est dit que l’énergie contenue dans le lac Léman alimenterait la Suisse pour 300’000 ans. Mon frère est Docteur en Physique, justement dans cette recherche. Mais il faut plus de moyens financiers de la part des États pour développer cette énergie propre.

Le tourisme apporte non seulement des devises dont certains pays ont besoin, il y a la connaissance de l’Autre qui est nécessaire. Quand on connaît, on a moins peur. Face au pétrole, faire moins de vols internationaux et rester plus longtemps. Le globe-trotter n’utilise pas de mazout pour l’hiver s’il passe tout ce temps au Sud.

Comme il y a des nuits des musées ou des chauves-souris, il faut des nuits de la Voie lactée. Tout un continent qui s’éteint pour que l’on voie la Voie lactée, notre galaxie vue sur le côté. Voir le Y qu’elle fait est toujours un moment fort. Les astres sont à contempler, les consulter est une hérésie car vous n’en voyez qu’une infime partie. En génétique humaine, la dernière paire de chromosome XX ou XY définit le sexe. Le Y de la voûte du ciel donne le masculin. « Notre Père qui est aux Cieux ».

Nous sommes au bout de « Croissez et multipliez ». Maintenant que la Terre est bien habitée, j’espère que l’augmentation de la population ralentira. Il y a deux aides. Les pantalons ‘’jeans’’ sérés qui semblent diminuer la vitalité des spermatozoïde. Et comme il y a des années que la pilule est prise par ces dames, que de ses éléments quittent leur corps via les urines, éléments non traités dans les stations d’épuration, cela fini dans les lacs… où nous pompons notre eau potable. Résultat, on stérilise la population. Bonne nouvelle.

Les gosses, en faire moins, et un peu plus tard. Pour leur bien.

Je suis mal à l’aise face à la mendicité qui s’installe ici en ville. Par principe je ne donne rien dans la rue. Je donne à des oeuvres qui s’occupent des différents problèmes sociaux. Je ne désire pas que mon argent finisse chez des trafiquants ou dans les réseaux mafieux. Et on parle de libéraliser le haschisch… qui partage la même racine sémantique que le mot assassin.

(2011 : Les Rroms ont besoin de notre aide www.oprerrom.org  )

Pour soutenir la Palestine, j’achète des litres de leur excellente huile d’olive. Et cela fait de bons cadeaux. Elle est en vente aux Magasins du Monde.

Comme la roche du Cervin est d’origine africaine, je vais demander l’adhésion de la Suisse à l’Union africaine. De toutes façons, nous avons l’argent de leurs dictateurs dans nos banques, aussi l’argent de l’évasion et la fraude fiscale. Ce n’est que justice de le rendre à l’Afrique.

Fin 2007 j’accueille des jeunes venant à Genève pour le pèlerinage de confiance des frères de Taizé. Temps très forts. Début 2008, les moments de vie spirituelle intense se succèdent.

Pâques 2008, j’ai trois semaines de bénédictions, baigné par le Saint-Esprit je connais l’extase. Je sors d’un enfer de 18 ans. Je suis usé, je comprends quand on dit que les années de guerre comptent doubles. Serein. Je comprends mon rôle, je vois mes réponses. Comme un puzzle où les différentes pièces laissent apercevoir l’image qui va venir. Je dois tout faire pour la Paix. J’ai un appel pour Bagdad. Il y a beaucoup de travail. Car nous sommes sacrément dans le pétrin…

Face à ceux qui me parleront de folie, je sais ce qui m’habite le coeur. N’est pas fou qui l’on croit, il y a plusieurs références dans le Nouveau Testament…

1 Corinthien 1:18-31 Jésus-Christ, puissance et sagesse de Dieu

En effet, prêcher la mort du Christ sur la croix est folie pour ceux qui se perdent; mais nous qui sommes sur la voie du salut, nous y discernons la puissance de Dieu.

Voici ce que l’Écriture déclare : << Je détruirai la sagesse des sages, je rejetterai le savoir des gens intelligents. >>

Alors, que peuvent encore dire les sages ? ou les gens instruits ? ou les discoureurs du temps présent ? Dieu a démontré que la sagesse de ce monde est folie !

En effet, les humains, avec toute leur sagesse, ont été incapables de reconnaître Dieu là ou il manifestait sa sagesse. C’est pourquoi, Dieu a décidé de sauver ceux qui croient grâce à cette prédication apparemment folle de la croix. Les Juifs demandent comme preuves des miracles et les Grecs recherchent la sagesse. Quant à nous, nous prêchons le Christ crucifié : c’est un message scandaleux pour les Juifs et une folie pour les non-Juifs; mais pour ceux que Dieu a appelés, aussi bien Juifs que non-Juifs, le Christ est la puissance et la sagesse de Dieu. Car la folie apparente de Dieu est plus sage que la sagesse des hommes, et la faiblesse apparente de Dieu et plus forte que la force des hommes.

Considérez, frères, qui vous êtes, vous que Dieu a appelés : il y a parmi vous, du point de vue humain, peu de sages, peu de puissants, peu de gens de nobles origines. Au contraire, Dieu a choisi ce qui est folie aux yeux du monde pour couvrir de honte les sages; il a choisi ce qui est faiblesse aux yeux du monde pour couvrir de honte les forts; il a choisi ce qui est bas, méprisable ou ne vaut rien aux yeux du monde, pour détruire ce que celui-ci estime important. Ainsi, aucun être humain ne peut se vanter devant Dieu. Mais Dieu vous a unis à Jésus-Christ et il a fait du Christ notre sagesse : c’est le Christ qui nous rend justes devant Dieu, qui nous permet de vivre pour Dieu et qui nous délivre du péché. Par conséquent, comme le déclare l’Écriture : « Si quelqu’un veut se vanter, qu’il se vante de ce que le Seigneur a fait. »

L’Évangile devait être porté jusqu’au bout du monde. Je peux témoigner avoir vu des églises :

  • Au nord-est de l‘Asie, à Vladivostok.
  • Au sud-est de l‘Australie, à Melbourne.
  • Au nord-ouest d‘Amérique du Nord, à Anchorage.
  • En Amérique centrale, au Guatémala.
  • Dans le Grand-Nord sibérien, au delà du cercle polaire, à Norilsk.

Et d’autres ‘’bouts-du-monde‘’, en allant dans des églises à Bornéo, en Ouzbékistan, au Kenya, ou ailleurs …

Il est arrivé dans les pays communistes, les pays musulmans, dans les dictatures et les démocraties, dans les monarchies.

Si Martin Luther a profité de l’invention de l’imprimerie, maintenant j’ai les ordinateurs, et je peux communiquer à la vitesse de l’éclair d’un bout à l’autre de la planète. Dieu pourvoit à tout. Dans ma poche, sur une prise USB, j’ai la nouvelle Arche de l’Alliance, le Jugement dernier, la Paix, et la faim du Monde.

Comme Moïse a reçu des preuves avant de s’exprimer devant le peuple, j’en ai aussi reçu. Je les ai appelées, Humour de Dieu, et je vous les donne.

Exode 4:1-5 : Dieu révèle sa puissance à Moïse.

<< Moïse répondit au Seigneur : « Mais les Israélites ne voudront pas me croire ni m’obéir. Ils me diront : ‘’Le Seigneur ne t’est pas apparu !’’ » Le Seigneur lui demanda : « Que tiens-tu à la main ? » – « Un bâton . » – « Jette-le à terre ! » Moïse obéit. Le bâton se transforma en serpent. Moïse s’en écarta vivement, mais le Seigneur lui dit : « Avance ta main et saisis-le par la queue. » Moïse avança la main et l’empoigna. Le serpent redevint un bâton dans sa main.

Le Seigneur dit: « Voilà de quoi convaincre les Israélites que je te suis apparu, moi, le Dieu de tes ancêtres, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.>>

Les religions : … le rêve de tout gosse, être agent secret ! Tout voir sans être vu …

J’ai visité Jérusalem, Bethlehem (la maison du pain ), Nazareth, le Sinaï, Rome, Sergeï Possad, Taizé, des mosquées du Maroc à l’Indonésie, le temple d’or des Sikhs à Amritsar, des monastères du Népal, les hauts lieux du Bouddhisme Borobudur et Pagan, les temples de l’Hindouisme, les ruines de temples grecs et romains, Bénarès/Varanasi, aux sources du Gange, les pyramides d’Amérique centrale, les Animistes, Uluru (Ayers Rock).

 

Mes origines :

  • Martin : vient de Mars, dieu de la guerre du temps des Romains.
  • Michel : signifie « à l’image de Dieu ».

Je débute mes journées avec au déjeuner :

  • Une banane Max Havelaar bio et une orange.

Je sais que je descends du singe et que c’est Dieu qui a dirigé l’évolution.

Michel est dans l’Ancien Testament, le Nouveau Testament et dans le Coran.

 

Les trois pouvoirs : Législatif, Exécutif et Judiciaire.

Législatif. J’ai deux chambres, je travaille plutôt dans la petite.

  • Si ‘’Parlement’’ vient de ‘’parler‘’, la ‘’Douma’’ russe vient de Думать, penser.
  • Mon cerveau a deux hémisphère, gauche et droite. Deux approches différentes.
  • Comme développé plus haut, les décisions se prennent par ‘’oui’’ ou ‘’non’’.

Exécutif. J’accomplis les décisions du Législatif.

Judiciaire. Décrit dans les pages précédentes. Justice pour tous dans la chaîne commerciale, chacun a droit à un salaire équitable pour vivre. Je suis pour l’abolition de la peine de mort. Partout et pour tous. Nous n’avons pas le droit de tuer.

  • Les pasteur sont aussi appelés « ministres ». J’ai une de mes ministres qui vient de rentrer de trois mois comme observatrice de la paix en Palestine.
  • J’ai les informations de « Sentinelles », mouvement fondé par Edmond Kaiser.
  • En cas de conflit, les militaires disent qu’il faut avoir la suprématie aérienne, je l’ai en abondance. Et j’ai l’Armée du Salut sous mon commandement.
  • J’ai les informations de « Médecins sans Frontières », de la « Croix Verte », de « BioVision », de la « Déclaration de Berne », du « WWF – Fond mondial pour la protection de la nature ».
  • J’ai des infirmières qui rentrent d’Afrique.
  • J’ai des touristes qui rentrent des quatre coins de la planète et qui racontent.
  • Comme pâtissier, j’ai l’habitude de m’occuper des diplomates et des religieuses.

J’ai mon réseau sur la planète, qui sont mes yeux et mes oreilles.

Le Royaume est uni.

J’ai le plus grand empire de tous les temps, et il a été construit avec l’amour.

Nous avons gagné, Alléluia ! Alléluia !

CQFD Ce Qu’il Fallait Démontrer

 

L’équation de Einstein, E = MC2

E étant pour Église, quel est le résultat de l’équation ?

einsten      Église = M C 2

Trop facile !

Face au Pape

Le Pape est englué dans des rites, des traditions.

Il canonise des Saints.

2 Corinthiens 1:1 : << Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, et le frère Timothée, à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, ainsi qu’à tous les saints qui se trouvent dans l’Achaïe entière. >> (traduction TOB)

Paul salue des vivants. Pas des morts canonisés…

Infaillibilité.

  • Affirmée au Concile de Vatican I en 1870 seulement.
  • L’infaillibilité n’existe pas. Si des faits ou des informations nouvelles surgissent, on peut changer d’avis.

En 2008, Benoît XVI accorde encore des indulgences, quel obscurantisme…

*  *  *                           *  *  *

Je dois faire une confidence, à 44 ans, j’aime regarder « Heidi » à la télévision.

Plusieurs kilos d’archives personnelles sont aux Archives cantonales vaudoises depuis début 1996. Elles ne pourront être ouvertes qu’après ma mort…

 

Humour de Dieu

Matthieu 19:14. : Jésus dit alors :

<< Laissez les enfants venir à moi et ne les en empêchez pas,

car le Royaume des cieux appartient à ceux qui sont comme eux. >>

J’ai été baptisé dans l’église Saint-Martin.

A Vevey, le chemin de l’Espérance va de l’église russe à l’église Saint-Martin.

Comme protestant, je dois beaucoup à Martin Luther.

Je suis né à quelques jours de la remise du prix Nobel de la Paix à Martin Luther King. Jusqu’à 6 ans, Martin Luther King s’appelait Michael…

Généralement les drapeaux des pays sont rectangulaires. Le suisse est carré, comme celui du Vatican…

drapeau CH

Tandis que le plus spécial est tout un programme :

Drapeau Npal

NEPAL              Never Ending Peace And Love !

Les chiffres romains additionnés donnent :

  • I + V + X + L + C + D = 666
  • Le M est apparu plus tard. L’an 2000 donne MM.
  • J’aime mes initiales : aime aime !

En français, la majuscule est pour la forme de politesse « Vous ».

Tandis qu’en anglais ils faut écrire « I » pour le « je ». Cela a mené à un poids trop important de l’individu aux États-Unis d’Amérique. Pas étonnant que les 5% des habitants de la planète produisent les 25% de la pollution.

En Suisse, nous somme les plus gros consommateurs de chocolat au monde.

A 15 ans j’ai décidé d’être confiseur.

L’éminent botaniste Carl von Linné n’est pas le premier, et de loin, à avoir reconnu les avantages uniques de la plante à laquelle il donna le nom savant de « theobroma cacao L. ». En grec, « theobroma » signifie « nourriture des dieux ». Site Chocosuisse

Pas étonnant que les enfants soient plus enclins au chocolat qu’à la théologie !

On peut même faire des cathédrales …

Vraie

Saint Basile de Moscou, décembre 2004. MM

 

 

 

 

 

 

 

Je n’aime pas les compétitions sportives. Toujours être le plus fort ?

Oui si c’est pour l’amour et la paix… D’ailleurs c’est amusant de regarder le palmarès des Prix Nobel de la Paix :

  • 1901 H. Dunant ( Suisse ) F. Passy ( France )
  • 1902 E. Ducommun ( Suisse ) C.A. Gobat ( Suisse )
  • 1903 W.R. Cremer ( Grande-Bretagne )

A Lausanne, de l’endroit où je crèche, il faut passer par le chemin du Calvaire pour aller à la rue Saint-Martin…

<< Heureux qui sait rire de lui-même, il rira longtemps ! >>

Bon certificat

Depuis deux mille ans, la Bible a été utilisée pour lui faire dire tout et son contraire. Des avis allant de l’extrême gauche à l’extrême droite.

Le Saint Coran a aussi été lu avec différentes interprétations.

Sans en changer un seul mot, ce qui serait de toutes façons interdit, je vous demande humblement d’en faire une lecture pour la Paix.

Michaël est cité dans la sourate Al-Baquara 2:98

1.1. Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 1.2. Louange à Allah, Seigneur de l’univers.

1.6. Guide-nous dans le droit chemin,1.7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.2.4. Ceux qui croient à ce qui t’a été descendu (révélé) et à ce qui a été descendu avant toi et qui croient fermement à la vie future.2.5. Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent (dans cette vie et dans la vie future).

2.21. ô hommes ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés. Ainsi atteindriez-vous à la piété.2.22. C’est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela).

2.25. Annonce à ceux qui croient et pratiquent de bonnes oeuvres qu’ils auront pour demeures des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux; chaque fois qu’ils seront gratifiés d’un fruit des jardins ils diront : “C’est bien là ce qui nous avait été servi auparavant”. Or c’est quelque chose de semblable (seulement dans la forme); ils auront là des épouses pures, et là ils demeureront éternellement.

2.45. Et cherchez secours dans l’endurance et la Salat (prière) : certes, la Salat est une lourde obligation, sauf pour les humbles,2.46. qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après leur résurrection) et retourner à Lui seul.

2.62. Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les Sabéens, quiconque d’entre eux a cru en Allah, au Jour dernier et accompli de bonnes oeuvres, sera récompensé par son Seigneur; il n’éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé .

2.82. Et ceux qui croient et pratiquent les bonnes oeuvres, ceux-là sont les gens du Paradis où ils demeureront éternellement.

2.103. Et s’ils croyaient et vivaient en piété, une récompense de la part d’Allah serait certes meilleure. Si seulement ils savaient !

2.112. Non, mais quiconque soumet à Allah son être tout en faisant le bien, aura sa rétribution auprès de son Seigneur. Pour eux, nulle crainte, et ils ne seront point attristés .

2.148. A chacun une orientation vers laquelle il se tourne. Rivalisez donc dans les bonnes oeuvres. Où que vous soyez, Allah vous ramènera tous vers Lui, car Allah est, certes Omnipotent.

2.256. Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient

4.40. Certes, Allah ne lèse (personne), fût-ce du poids d’un atome. S’il est une bonne action, Il la double, et accorde une grosse récompense de Sa part.

Traduction du Saint Coran selon un site marocain : www.yabiladi.com

 

Veuillez diffuser mon adresse au maximum : www.pourlapaix.ch
Michel Martin – Lausanne La Sallaz – Suisse

 

Reproduction autorisée avec mention de la source.